En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Des ateliers d'entraînement à l'attention proposés aux élèves de 2°1 et 2°2

Par admin saint-exupery-lyon, publié le lundi 7 mars 2016 09:48 - Mis à jour le lundi 7 mars 2016 17:10

Mieux se concentrer, mieux gérer ses émotions et vivre ensemble

Entre les vacances d’automne et d’hiver, les classes de Seconde 1 et 2 ont chacune bénéficié de dix ateliers d’entraînement à l’attention, accompagnées de leurs professeurs (Mesdames Truc-Mien et Montillet et Messieurs Palomino et Camusso) et de Maryline Jury, intervenante extérieure. Ces séances ont été financées par la Région Rhône-Alpes.

Au cours de ces ateliers, les élèves ont expérimenté différents outils pour mieux se concentrer, mieux gérer leurs émotions ou leur stress (en portant, par exemple, leur attention à leur respiration ou leurs sensations corporelles). Les élèves ont également exploré différentes manières de communiquer et fait l’expérience de la bienveillance, dans l’optique notamment de favoriser un bon climat de classe. Enfin, les réflexions sur les valeurs qui les portent et les qualités qu’ils ont ou voudraient développer ont été des étapes dans la construction de leur projet d’orientation.

Les élèves ont, pour la plupart, tiré profit de ces ateliers, comme en témoignent leurs retours :

« Les trois minutes de respiration à chaque début de séance sont bénéfiques et me laissent une sensation de tranquillité. »

« Ce qui m’a plu : apprendre à me calmer intérieurement, en fermant les yeux trois minutes et me rendant compte de ce qu’il y a autour. »

« Ce qui m’a été le plus utile : les exercices quand on doit ressentir les parties de son corps, ça m’a permis de mieux m’endormir. »

« Ce qui m’a été le plus utile : apprendre à vivre avec les émotions. »

« Merci, j’ai beaucoup appris de choses sur moi grâce aux séances. »

« Merci pour ces séances qui ont été bénéfiques pour toute la classe. »

Les professeurs, quant à eux, ont pu voir leurs élèves avec un autre regard, parfois mieux les comprendre et ont constaté l’amélioration de leur attitude dans certains cours. Le fait d'aborder un travail intégrant le corps et l'esprit comme une entité indissoluble a permis de commencer à sortir de l'impasse du « tout cérébral » dont beaucoup de nos élèves souffrent au cours de leur scolarité.

 

Isabelle Truc-Mien, Sandrine Montillet, Joël Palomino et Gilles Camusso